24/05/2011

Une ballade en montagne

Valentine est une exploratrice avide de découvrir le monde qui l’entoure. Nous l’accompagnons depuis toujours, et pour longtemps encore. Mais par moment, Valentine nous échappe, elle suit une route dont personne ne rêve, un chemin escarpé, tortueux, incertain. Quand le sol se dérobe sous ses pieds, c’est toute la famille qui perd son équilibre. Valentine nous tient la main, nous ne la quittons pas du regard, mais le temps s’arrête, le doute naît, la peur s’ensuit. Ne subsiste qu’un espoir, souvent maigre, mais vital.

Nous partageons avec vous quelques unes des étapes de la vie de Valentine et, partant, de toute la famille. Dans ces instantanés, vous pouvez saisir, un jour de la détresse, un autre de l’espoir. Nous nous efforçons de dénicher et mettre en évidence le positif, et l’exercice est parfois difficile, voire périlleux. Ces clichés ne sont parfois que des instants volés, des parenthèses dans des tourbillons de vie. Les mots restent, la magie passe.

Valentine ignore cette communion commencée il y a presque 4 ans. Elle, elle se bat, elle avance, à son rythme ; elle chute, elle se relève, et sa bonne humeur balaie les blessures. Les siennes et les nôtres. Son aventure nous fait penser à une ballade en montagne : il y a ces moments où l’on manque de souffle, mais surtout, surtout ne pas s’arrêter. Certains doivent taire leur peur du vide, et se fixer le ciel pour seul objectif. Et surtout, surtout ne pas regarder en arrière. On forme une chaîne, on s’encorde ; la destinée de chacun est tributaire de la destinée du groupe. On ne laisse pas tomber le maillon faible. On souffre ensemble. Mais nous savons que tout cela a du sens, car au bout de la route, le spectacle – nous l’espérons – sera grandiose. Et encore, à nos yeux, le spectacle ne sera pas l’horizon, mais on regardera notre Valentine. Valentine que l’on imagine debout, fière, essoufflée et heureuse. On pourrait s’asseoir, enfin ! On pourrait fermer les yeux, souffler, sourire et se dire « Bon sang, que de chemin parcouru !!!».

Nous n’y sommes pas encore…

Vous l’aurez compris, les journées de Valentine oscillent entre moments de grâce et moments difficiles. S’il y a évolution, et bien qu’elle semble positive, c’est une évolution lente et en dents de scie. Il y a toujours un petit accroc qui vient gâcher le tableau, on vous passe les détails. Au bout du compte, il faut se battre pour tout. Cela requiert une énergie qu’on ne soupçonnait pas chez un enfant… et encore plus de la part de maman. Je reste admiratif devant la ténacité de mes deux petites femmes. Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas vers Valentine que se tournent mes dernières pensées de la journée, mais vers mon autre héroïne. Dans cette ballade en altitude, la première de cordée, celle qui détient les clés du succès, c’est elle. Valentine, les garçons, et moi, on t’adore et on ne te dira sans doute jamais assez: merci.

22:26 Écrit par Veronique Etienne | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Oui, elle a tout d'une première de cordée...
Merci de nous faire partager une nouvelle fois ce magnifique message d'espoir et d'amour... Quel élan cela donne à nos petites journées.
Je vous embrasse tous les cinq.
Anne

Écrit par : anne | 25/05/2011

Deux femmes admirables !!
A vous cinq, vous formez une superbe famille , pleine de force et de courage . On voudrait tellement que le soleil soit dans votre maison tous les jours, ....malheureusement des nuages s'installent, l'orage vous ralentit,.... et Valentine souffle de toutes ses forces pour que le beau temps revienne à nouveau .
On pense très fort à vous, pour vous aider à chasser ces nuages rapidement. On aimerait vous sentir heureux,vous savoir sans angoisse , ...., et on sait que ce jour arrivera, .... nous aussi, on y croit.
Bisous à vous cinq, à tout bientôt dans nos ardennes, avec le soleil !!!
David, Marilyn, Carmen et Clarisse

Écrit par : Marilyn | 25/05/2011

Quelle belle cordée vous faites tous les 5!
Votre amour y est certainement pour beaucoup dans les progrès de Valentine.
On y croit avec vous à ce spectacle grandiose.
On vous embrasse
Catherine, Jacques, Corentin et Romane

Écrit par : Catherine, Jacques, Corentin et Romane | 25/05/2011

Oh oui, Etienne, tu as bien raison : Véro est une personne exceptionnelle... Et je trouve très émouvant que tu lui rendes hommage dans ce message.
Il n'y avait aucun doute qu'elle serait aussi une maman exceptionnelle !
La cruauté de la vie a fait ressortir ses qualités de courage, de combativité, de rassemblement qui l'avaient déjà menée à l'avant des mouvements de jeunesse.
Je souhaite que l'état actuel de "stabilité" de Valentine lui permette, pendant ce printemps ensoleillé, d'exercer aussi ses talents de cuisinière avec tartes aux fruits et confitures. De quoi vous offrir à tous les cinq une pause bien méritée !!!
Avec toute ma tendresse,
Domi

Écrit par : Domi | 26/05/2011

Alors disons que vous êtes 5 incroyables randonneurs! Je pense bien souvent à vous, avec à chaque fois plein d'espoir et de tendresse.
Bon we à vous 5 et bisous à tes deux héroïnes

Écrit par : Delaunois Cathy | 26/05/2011

Comme les scouts, nous sommes toujours prếts à vous rejoindre si vous avez besoin de renfort pour tirer un peu la corde à vos côtés... surtout n'hésitez jamais à faire appel à nous. Espérons que les beaux jours apportent un peu de réconfort à votre guerrière (et à toute sa tribu :-)). Bizzzzz

Écrit par : Jeanne & Cie | 26/05/2011

Merci pour cet émouvant témoignage ...

Si Véronique est 1ère de cordée vous formez tous les 5 une magnifique cordée !!

De là où l' on se trouve on vous accompagne tout au long du chemin et on vous encourage en espérant que très vite vous pourrez regarder votre petite puce vivre dans l'insouciance !!!

On vous embrasse tous les 5....

Écrit par : Domicent Myriam | 27/05/2011

En pensées affectueuses pour vous 5! T.Brigitte

Écrit par : Tante Brigitte | 31/05/2011

Très cher Etienne, je ne te connaissais pas cette plume...
Merci pour cet admirable et émouvant témoignage.
J'aime beaucoup l'image de la cordée et nous, derrière notre écran, nous suivons votre progression, comme on le ferait avec des jumelles, depuis le fond de la vallée.
Ah! nos papas aiment la montagne, il nous en reste quelque chose!!!
Nous vous souhaitons encore beaucoup d'énergie pour atteindre le sommet et vous embrassons tous les 5 très affectueusement.

Écrit par : martine et jean-marie | 02/06/2011

Les commentaires sont fermés.